Commemoration_2-013_Folefac

Quelques Camerounais et amis du Cameroun se sont retrouvés ce samedi 11 mai 2013 à Merksplas en Belgique, afin de commémorer le 5e « anniversaire » de la mort du ressortissant camerounais Folefack Sontsa Ebénizert.Tous ont fustigé la politique belge de détention et d'expulsion des étrangers en situation irrégulière en Belgique.

Pour mémoire, Ebenizert Folefack Sontsa, Camerounais arrivé en Belgique en 2005 était retrouvé mort le 1er mai 2008, dans les toilettes du centre fermé de Merksplas. Il avait été placé en cellule d`isolement le 27 avril 2008, après une tentative d`expulsion avortée la veille, au cours de laquelle, des témoignages concordants faisaient état de ce qu`il avait subi des violences.

Cinq ans après les faits, les organisateurs de la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs devant le centre fermé de Merksplas n’entendent pas rester les bras croisés face au décès de Monsieur Folefack et le traitement accordé aux pensionnaires des centres fermés en Belgique.

Comme ils le font maintenant à chaque anniversaire de la mort de Folefack, les Africains et Belges membres du Collectif Folefack et d'autres organisations ont voulu rappeler le drame en envoyant une délégation qui s’est rendue devant le Centre pour Illégaux de Merksplas pour dire que le 1èr Mai 2008 un être humain innocent avait perdu sa vie dans des conditions jusqu’ici non clarifiées, alors que tout ce qu’il voulait, c’était obtenir la protection dans ce pays, dans le respect des Conventions Internationales signées par la Belgique.

La famille de M. Folefack par la voix de son géniteur et de sa génitrice que nous avons pu avoir au téléphone par le canal de Eric Nguemaleu, le président du Collectif Folefack a remercié les organisateurs de la cérémonie du jour, tout en les exhortant de ne pas croiser les bras face à ce cas d'injustice et de continuer dans la sensibilisation et la mobilisation afin que la lumière soit faite sur cette affaire

Cette année, en dehors du Collectif Folefack, de l'asbl Cercle Belgo-Africain pour la Promotion Humaine (CEBAPH, Ndlr), Le Mouvement de Février 2008 au Cameroun, le Collectif National contre l'Impunité au Cameroun, faisaient partie du comité d'organisation. Tous ont tenu d’une part à marquer leur solidarité avec la famille Folefack et d’autres parts à se joindre à l’appel pour que Justice soit faîte.

Toutes ces organisations continuent à faire confiance à la Justice belge ainsi qu’à l’avocat du défunt Maître Alexis Dewaef pour faire triompher la vérité dans cette douloureuse affaire. Tous attendent depuis 5 ans maintenant que la procédure judiciaire arrive à son terme pour pouvoir faire son deuil.

Les trois passagers qui avaient été débarqués le 26 avril 2008 par les forces de l'ordre d'un avion de la société Brussels Airlines, parce qu'ils avaient manifesté leur désapprobation face à une tentative de rapatriement à partir de Brussels Airport du défunt camerounais Ebenizert Folefack Sontsa avaient vu leur plainte rejetée par la justice belge le vendredi 20 avril dernier pour un non-lieu. La plainte au civil étant rejetée, il ne reste plus que celle liée au pénal.

La diffusion publique du film qui retrace 3 jours d’actualités sans papiers bruxelloises, entre l’arrestation du 29 avril 2008 devant l’office des étrangers d'une manifestation pacifiste et la mort de Monsieur Folefack en centre fermé le premier mai 2008 est programmé selon les organisateurs pour une date ultérieure. Ces derniers annoncent des évènements similaires à Bruxelles, et Merksplas dans quelques semaines.

Quelques photos de la cérémonie sur ce lien

 

Pour le Mouvement de février 2008 au Cameroun, Simplice KAMEGNI TCHUESSA